Colons

(soc) Les Colons sont une classe sociale du Moghul qui sont pour la plupart, des descendants des colonisateurs venus de l'Empire d'Occident après le XVIe siècle. Attirés dans les colonies par la promesse de terres fertiles et de nouvelles richesse, ils se sont établis sur des terres de colonisation accordées par l'administration coloniale. Entre 1650 et 1900 la population de colons est passée de quelques centaines à près de 40 millions.

Pour obtenir le statut de colon, les individus doivent conclure une entente d'installation avec une compagnie coloniale par laquelle ils s'engagent à s'établir dans un village et à y défricher une nouvelle terre. Les enfants des colons héritent du statut de colons à leur naissance. Les ententes d'installation peuvent être à vie ou pour une période déterminée. Toutefois au décès du chef de famille, le fils ainé hérite de la terre et est dégagé de toute dette envers la compagnie coloniale.

A partir de 1850, l'administration coloniale a commencé à accorder le statut de colon aux militaires volontaires démobilisés des corps expéditionnaires coloniaux. Ceci permettait aux jeunes gens de faire deux ou trois années de service militaire et d'obtenir une terre de colonisation sans obligations envers une compagnie coloniale.

Un colon, peut, par un mariage avec une autochtone, conserver les droits du titre pour ses enfants. Par contre un autochtone qui marie une femme issue d'une famille de colons ne peut obtenir le statut de colon pour ses enfants. Ils sont alors déclarés être des métis ce qui les place dans une classe sociale mal définie où les hommes peuvent contracter une entente d'établissement avec une compagnie pour acquérir le statut de colon pour ses enfants, mais jamais pour eux-mêmes.

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License